Présentation

  • : Le blog de réflexion d'un étudiant en droit
  • Le blog de réflexion d'un étudiant en droit
  • : Quelques réflexions au fil du temps sur le droit et l'actualité. Un ton simple, libre et sans prétention.
  • Contact

Les billets de ce blog sont la propriété exclusive de leur auteur. Seules de courtes citations faisant mention de la source et de l'auteur sont autorisées toute autre reproduction demeure soumise à autorisation expresse.
Les commentaires font l'objet d'une modération par l'auteur de ce blog.

Rechercher Sur Ce Blog

Pour garder le contact

Wikio

 

  Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Un petit adage latin

"Jura vigilantibus, non dormientibus prosunt": les droits à ceux qui veillent pas à ceux qui dorment
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 19:00

Aujourd’hui dévoilons une part du mystère entourant la robe noire des avocats.

 

Selon l’article 3 de la loi du 31 décembre 1971, portant réforme de certaines professions juridiques et judiciaires, les avocats revêtent dans l’exercice de leurs fonctions judiciaires, le costume de leur fonction. Tout le monde a l’image en mémoire de l’avocat portant sa robe noire le bras emporté par sa plaidoirie. Les plus belles représentations de cet apparat sont les caricatures d’Honoré DAUMIER.

 

Tout d’abord pourquoi cette robe est-elle de couleur noire ?

 

A l’origine les avocats étaient essentiellement des ecclésiastiques  et par conséquent ils plaidaient habillés de leur soutane qui était de couleur noire. De même le nombre des boutons de la robe est de 33, ce qui représente l’âge du Christ à sa mort. La robe est donc d’origine religieuse.

 

Quelle est cette pièce pendante qu’ils portent sur l’épaule ?

 

On appelle cette pièce de tissu l’épitoge. La fourrure blanche à son extrémité était de l’hermine. Cette espèce étant en voie de disparition c’est le lapin qui l’a remplacé. Les docteurs en droit porte une épitoge à trois rangs d’hermine de lapin. Les avocats parisiens portent une épitoge sans fourrure, et leurs confrères provinciaux un seul rang de fourrure blanche. L’origine de la perte du rang d’hermine des avocats parisiens semble remonter à la période de la Révolution. En effet ils auraient décidé de la couper pour porter le deuil de Malesherbes, qui fut décapité pour avoir défendu Louis XVI.

Durant les cérémonies la tenue peut être complétée par un nœud papillon, des gants et une toque.

 

Voilà quelques éléments de réponse…

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Fred 10/04/2014 15:47

Essayant d’apporter moi aussi ma pierre à l’édifice car je deviendrai avocat bientôt, j’ai trouvé cette explication:
La profession d’avocat apparaît pour la première fois dans l’histoire, dans les forums de la Grèce Antique. A l’époque, les avocats servaient d’écrivains publics.

Mais l’apparition des robes n’a été dévoilée qu’au Moyen-âge. Selon André Damien qui a consacré un livre aux origines de ces robes d’avocats.

C’est au Moyen Age donc, que les rois de France eurent l’idée d’habiller la haute magistrature de la robe du sacre royal. Les professions juridiques étaient occupées par la noblesse ou la grande bourgeoisie. Cette haute magistrature avait donc pour ordre de rendre la justice au nom du roi, et non plus au nom du seigneur féodal local.
En bref, la suite vous l’avez ici: https://www.maison-ella.com/histoire-des-robes-avocats.html

jaques 08/04/2011 10:31


malheuresement , on ne connait pas l'histoire de l'hermine ...


morrison 12/06/2010 21:37


Très intéressant, vraiment. On comprend pourquoi, sous le poids de toute cette symbolique, les juristes n'hésitent pas à mettre ces costumes grotesques (ou pas, chacun ses goûts) et prurigineux
(les acariens adorent ces tissus).

Pour être plus sérieux, je tiens à signaler que le dictionnaire de la culture juridique renferme un excellent article sur le même sujet, pour qui voudrait en savoir plus.

Bonne continuation !