Présentation

  • : Le blog de réflexion d'un étudiant en droit
  • Le blog de réflexion d'un étudiant en droit
  • : Quelques réflexions au fil du temps sur le droit et l'actualité. Un ton simple, libre et sans prétention.
  • Contact

Les billets de ce blog sont la propriété exclusive de leur auteur. Seules de courtes citations faisant mention de la source et de l'auteur sont autorisées toute autre reproduction demeure soumise à autorisation expresse.
Les commentaires font l'objet d'une modération par l'auteur de ce blog.

Rechercher Sur Ce Blog

Pour garder le contact

Wikio

 

  Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Un petit adage latin

"Jura vigilantibus, non dormientibus prosunt": les droits à ceux qui veillent pas à ceux qui dorment
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 15:07

Aujourd’hui les juges de la 17ème chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Paris ont jugé, M. Brice Hortefeux, ministre de l’intérieur, coupable d’injure raciale et l’ont condamné à 750 euros d’amende et 2000 euros de dommages et intérêts sur le fondement de l’article R624-4 du Code pénal : voir le jugement par ici.

 

En cause les propos qu’il a tenus lors de l’université d’été de l’UMP, le 5 septembre 2009 à Seignosse dans les Landes. Pour ceux qui auraient raté les évènements voici la vidéo de la scène.  

 

 

Certains considèrent que la liberté d’expression doit permettre de tenir de tels propos, et vont même jusqu’à trouver que le Code pénal ne devrait pas sanctionner un tel comportement. Mais ils oublient qu’il est question de propos racistes tenus par un ministre de la République, de plus personnage public habitué aux caméras et qu’en l’espèce il a commis un dérapage injustifiable.

 

A l’heure de l’ère numérique où il y a une caméra dans chaque téléphone, lecteur MP3, etc, il serait bon de rappeler à nos personnages publics qu’un minimum de contrôle dans le discours s’impose.

Partager cet article

Repost 0
Published by Alex - dans Droit pénal
commenter cet article

commentaires